6 modèles de maisons individuelles

 

Année : 2011
Client : Etxeberri Design
Situation : modèles hors site destinés à une implantation méridionale.
Alors qu’on l’accepte volontiers quand elle est isolée, dans un paysage majestueux, la maison individuelle est vouée aux gémonies lorsqu’elle se construit en lotissement.
Pourtant, il y avait des choses à dire architecturalement sur la production de maisons individuelles en France : « régionalisme » de pacotille, longs développés de façade pour des espaces souvent mesquins, détails peu soigneux. Et lorsqu’elle se veut « d’architecte », n’est-elle pas encore pire avec ses toits pointus, ses couleurs criardes, ses clochetons ?
Mon choix a été de revenir aux sources de l’habitat méridional, en intégrant des composantes d’aujourd’hui. Les volumes sont compacts, les ouvertures petites, les pentes faibles et la tuile de rigueur, PLU oblige, mais le toit est bordé d’un acrotère en acier galvanisé qui permet de loger un cheneau.
Enfin, la terrasse est couverte d’un store amovible permettant de régler l’apport solaire en façade sud.
La composition discrète, ordinaire des maisons en bande d’entrée de gamme, leur permet de se fondre dans un tissu villageois. L’intérieur, fluide, réserve des surprises et de grandes dimensions.

Les modèles haut de gamme, isolés, sont compacts, et détournent à leur manière la règle du toit à deux pentes, imposé par tant de réglements d’urbanisme. Tandis que l’un se fait avion furtif, l’autre se déguise en vieille chapelle.